Adhérents / Initiative
Le siècle vert

Pulvérisateur Smart Sprayer : l’ère de l’ultra-précision s’ouvre en 2024

Le pulvérisateur de nouvelle génération présenté du 21 au 23 juin à Auneau non loin de Chartres par BASF Digital Farming, Bosch et Amazone est emblématique des véritables coopérations qui se nouent entre entreprises d’univers différents. Conçu pour une utilisation encore plus économe des pesticides, il est une preuve du soutien politique européen sur l’agriculture de précision.

Sur 36 mètres d’envergure, l’intelligence artificielle pilote des équipements de détection connectés et une technologie de pulvérisation ciblée innovante. L’ultra-localisation de l’application phytosanitaire est complétée par une collecte systématique de data. Elle s’inscrit dans une logique d’amélioration en continue de la connaissance des parcelles, de l’identification des mauvaises herbes par rapport aux plantes d’intérêt.

Cette machine illustre l’approche combinatoire de la protection des cultures que portent Phyteis et ses adhérents : l’agronomie digitale associée aux agroéquipements pour un usage optimisé et la phytopharmacie conventionnelle.

Jusqu’à 70% de réduction des volumes d’herbicides en « vert sur vert »

Ce pulvérisateur réduit jusqu’à 70 % les volumes d’herbicides sur des cultures en végétation (« vert sur vert »). À l’étape de pré-série, l’objectif de la présentation en avant-première est de sensibiliser les acteurs agricoles et les décideurs politiques à l’innovation de rupture. La machine est au service des enjeux agronomiques, économiques et environnementaux. En l’occurrence pour le désherbage du maïs ou des betteraves sucrières, elle préserve le rendement de la culture en évitant le développement des mauvaises herbes, tout en réduisant l’utilisation des intrants fixée par le Green Deal et le plan Ecophyto II+. Des essais menés sur maïs par BASF Digital Farming en Allemagne ont chiffré les économies d’herbicide obtenues selon les seuils de nuisibilité calculés par l’outil numérique xarvio® et communiqués à la machine. Elles se situent à 38 % en 2020 et à 68 % en 2021. Les variations dépendent des conditions météo. Sur betteraves, ces économies se chiffrent à 66 % et 65 % pour ces deux années.

« Notre feuille de route agro-écologique donne le cap de nos investissements et innovations à horizon 2030, a précisé Jean-Jacques Pons, directeur de BASF France Division Agro, lors de ces journées. Nos solutions digitales intégrant l’intelligence artificielle, embarquées dans le Smart Sprayer s’inscrivent dans cette démarche ambitieuse. »

Pulvérisation de précision soutenue par le programme européen Life

Le Smart Sprayer est une preuve du soutien politique en faveur de l’agriculture de précision. Il fait partie d’un programme de recherche déployé dans quatre pays et bénéficiant d’une aide de l’Europe via le fonds Life. En France, le lancement commercial est annoncé en 2024-25 pour le désherbage du maïs et des betteraves. Ensuite, il sera rapidement proposé pour le soja et le tournesol.

Les équipes de recherche & développement préparent le paramétrage pour aussi utiliser le Smart Sprayer sur céréales à pailles et colza. Tout l’enjeu est d’obtenir une reconnaissance fine des plantes dans le rang et l’inter-rang. Cette extension sera disponible dès la campagne 2025-2026. Ensuite, le Smart Sprayer pourra appliquer des fongicides, des régulateurs de croissance et de l’engrais liquide.

De gauche à droite : Emmanuel Lévêque, chef produit pulvérisateurs Amazone, Florent Guilleman, directeur général d’Amazone France, Daniel Ebersold, responsable du développement de l’intelligence agronomique pour les équipements smart chez BASF Digital et Jean-Jacques Pons, directeur général BASF France Diviso Agro.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Sitevi Innovation Awards, l’argent pour un robot pulvérisateur intelligent

En savoir plus

Plan Ecophyto 2 +, l’UIPP demande plus de moyens et de transparence

En savoir plus
Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter