ressource
Le siècle vert

La protection de la santé des agriculteurs gagne du terrain!

La sécurité, nous y sommes tous de plus en plus sensibles. Et c’est tant mieux ! Qui imaginerait aujourd’hui ne pas boucler sa ceinture de sécurité en voiture ? Sur le plan professionnel, dans tous les métiers, les risques pour la santé des travailleurs sont analysés pour déployer des plans de prévention et éviter les accidents. Sur les chantiers, les maçons portent un casque, dans les usines, les chaussures de sécurité se sont généralisées. En agriculture aussi la thématique de la santé et de la sécurité au travail progresse à grands pas et s’améliore en continu.

Les professionnels de la protection des cultures sont mobilisés pour réduire les risques liés à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques qu’ils fournissent aux agriculteurs. Revue de détail des bonnes pratiques et de quelques initiatives.

Première étape, réduire les risques passe par la réduction du « danger »

  • Les stratégies de protection des cultures mises en place par les agriculteurs sont primordiales pour réduire les risques d’exposition. Alors, les agriculteurs observent régulièrement leurs cultures et n’utilisent des produits phytopharmaceutiques qu’en derniers recours.
  • Réduction du danger : Dès la phase de recherche, les entreprises de la protection des cultures améliorent régulièrement le profil des produits mis en marché au maximum. Entre les années 40-50 et les années 2010, la toxicité moyenne des produits mis sur le marché a été divisée par 10. Dans le même temps, les quantités de substances actives nécessaires pour remplir un objectif agronomique ont été divisées par 8. Une avancée majeure pour la santé de tous !

 

Les démarches de prévention

  • Réduire le risque passe aussi bien sûr par toutes les démarches de préventions qui visent à réduire les expositions. Les efforts de prévention passent par 4 piliers majeurs : une bonne information des utilisateurs, une organisation préalable du travail, une hygiène soignée et le port d’équipements de protection individuels adaptés. Pour en savoir plus, rendez-vous dans l’espace Phytopratique
  • Manipuler des produits phytopharmaceutiques ne s’improvise pas. Pour avoir le droit de les utiliser, les professionnels, agriculteurs en tête, doivent être en possession d’un certificat individuel produits pharmaceutiques, Certiphyto. Valable pendant 5 ans, celui-ci valide que l’utilisateur à des connaissances suffisantes pour utiliser les produits phytopharmaceutiques en sécurité et en réduire l’usage. Un gage supplémentaire de formation continue aux bonnes pratiques.
  • Une information claire pour tous. Pour qu’un produit soit utilisé dans les conditions optimales, il faut que les agriculteurs sachent rapidement identifier les conditions d’emploi. Les adhérents de Phyteis, qui représentent la très grande majorité du marché, ont déployé un étiquetage homogénéisé et clarifié, quelle que soit la marque. En un coup d’œil, l’agriculteur sait précisément quels équipements il doit porter pour se protéger.
  • Dans ce domaine des équipements de protection individuelle aussi, les progrès sont notables. Précédemment les agriculteurs devaient porter des équipements de protection chimique, qui suivaient des normes conçues pour protéger des ouvriers en usine. Ces équipements étaient ainsi peu adaptés (confort, amplitude de mouvement, chaleur…). Désormais, les agriculteurs disposent d’équipements spécialement conçus pour les activités agricoles, grâce à une travail collectif mené par les autorités, les professionnels de la protection des cultures et des EPI. Ces nouveaux équipements ont été designés avec le concours d’agriculteurs « testeurs », au plus près des réalités terrain et sont également spécifiquement testés pour assurer leur efficacité pour protéger des produits phytopharmaceutiques.
  • Enfin, la profession s’est penchée sur la phase de remplissage du pulvérisateur qui peut en effet présenter un risque de contact avec les produits concentrés. Place aux Systèmes de Transfert Fermés ! La profession s’engage pour mettre en place les conditions nécessaires pour assurer la compatibilité entre les produits de protection des cultures et les différents systèmes sécurisés de remplissage du pulvérisateur. Ainsi les agriculteurs évitent les risques de projection.

Les entreprises de la protection des cultures et Phyteis s’investissent concrètement dans la prévention et la protection de la santé des agriculteurs utilisateurs de produits pharmaceutiques. La thématique de la sécurité au travail gagne du terrain dans le domaine agricole grâce aux efforts de toute la profession et à une progression de la conscience collective.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

La force d'un réseau actif et engagé

Progresser ensemble

Nous, acteurs du monde agricole, aux côtés des autres organisations professionnelles agricoles, prenons part à l’ambition collective de construire une trajectoire de progrès pour la protection de toutes les cultures, fondée sur des solutions concrètes, efficaces, durables et acceptées de tous.

En savoir plus
Ressources et formation

Toutes nos ressources pour vous éclairer

Infographies, tutos, documentation, infos produits… accédez à une information fiable et complète sur les sujets qui vous concernent.

En savoir plus
Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter