Adhérents / Initiative
Le siècle vert

Les systèmes de transfert fermés sont inscrits dans le Contrat de solutions

Easyflow et easyconnect sont présentés dans la fiche N° 103 du Contrat de solutions. Le collectif mène de front la réduction des usages de produits phytosanitaires conventionnels, la promotion des stratégies de protection des cultures combinatoires et la prévention des risques chimiques. Prochaine étape : déployer les formations pour utiliser les systèmes de transfert fermés.

Le Contrat de solutions, initiative portée par 44 organisations agricoles dont Phyteis, s’est enrichi en avril de cinq fiches actions dont celle sur les Systèmes de transfert fermés (STF). Lors du remplissage du pulvérisateur, ces dispositifs réduisent considérablement l’exposition des agriculteurs aux risques chimiques pendant la manipulation des bidons. Ils évitent toute fuite de produits phytopharmaceutiques dans l’environnement.

Outre un descriptif des deux systèmes Easyflow et easyconnect, la fiche rappelle les objectifs assignés aux acteurs impliqués dans le déploiement de ces solutions. Pour les firmes phytopharmaceutiques, l’interopérabilité de ces systèmes avec tous les formats des bidons est actée. Ainsi, les industriels se sont engagés à standardiser le diamètre (63 mm) et le pas de vis des bidons. À noter, easyconnect est en cours de développement par un consortium de 11 industriels adhérents de Phyteis.

Intégrer les Systèmes de transfert fermés dans les formations des agriculteurs

Par ailleurs, depuis octobre 2021, Phyteis, en lien avec CropLife, contribue à l’étude d’évaluation de l’exposition pour détenir des données robustes sur l’efficacité de ces systèmes en conditions réelles. Les résultats de l’étude menée dans quatre pays dont la France sont attendus pour 2022.

Pour favoriser leur utilisation, le Contrat de Solutions prévoit d’intégrer les STF dans les formations sur la protection de l’utilisateur. Il invite les partenaires de la prévention des risques chimiques, les fabricants, les réseaux d’agriculteurs à sensibiliser tous les utilisateurs de produits phytosanitaires en grandes cultures, vigne et arboriculture. Les entreprises adhérentes de Phyteis participent notamment aux démonstrations qui se tiennent sur les salons agricoles ou d’innovation, comme celui qui se tiendra le 18 mai à Grignon.

Pour Julien Durand-Réville, responsable santé et prévention Phyteis : « Ces actions proposées par le Contrat de Solutions, celles des fiches CEPP, plus, nous l’espérons, la reconnaissance par les autorisés des données d’expositions sur les STF, devront favoriser la réduction significative du risque chimique. »

Le Contrat de solutions compte cinq fiches supplémentaires

Les agriculteurs disposent de 105 fiches pour mettre en œuvre des stratégies de protection des cultures combinatoires afin de réduire le recours aux produits phytopharmaceutiques conventionnels.  À noter, pour les cinq dernières fiches introduites en avril, deux d’entre-elles entrent dans le champ de la prévention des risques chimiques pour l’environnement : la fiche 103 avec les Systèmes de transfert fermés et la fiche 102 sur la performance des pulvérisateurs pour réduire les doses de produit en vigne signalée avec le label Performance Pulvé.

 

Ceci pourrait aussi vous intéresser

La force d'un réseau actif et engagé

Progresser ensemble

Nous, acteurs du monde agricole, aux côtés des autres organisations professionnelles agricoles, prenons part à l’ambition collective de construire une trajectoire de progrès pour la protection de toutes les cultures, fondée sur des solutions concrètes, efficaces, durables et acceptées de tous.

En savoir plus
Ressources et formation

Toutes nos ressources pour vous éclairer

Infographies, tutos, documentation, infos produits… accédez à une information fiable et complète sur les sujets qui vous concernent.

En savoir plus
Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter