Veille Secteur
Le siècle vert

« Privilégier une combinaison de biosolutions pour la bonne santé des plantes
et du sol »

En concevant les stratégies de protection des agriculteurs, Nicolas Bouy, conseiller agronomique dans la Marne et l’Aube pour European Agro Technologie, les positionne dans une approche plus globale pour avoir des plantes plus résilientes.

Entreprise indépendante de conseil en agronomie localisée à Château Porcien dans les Ardennes et intervenant sur la région Grand Est, European Agro Technologie élabore des protocoles pour aider les agriculteurs à utiliser au mieux les solutions de bioprotection. En grandes cultures, la base du raisonnement consiste à privilégier des variétés rustiques pour limiter les risques sanitaires.

 

Les biosolutions sont appliquées en préventif pour limiter les risques sanitaires et faciliter leur action

Le programme de protection des cultures intègre en préventif des solutions composées de substances naturelles, comme par exemple du soufre pour lutter contre l’oïdium des céréales et du cuivre contre la cercosporiose de la betterave. Lors de faibles niveaux de contaminations, ces solutions empêchent les maladies de se développer. Cette stratégie s’inscrit dans une vision plus globale de préservation des agrosystèmes. « Dans nos recommandations, nous privilégions la bonne santé des plantes et du sol avec l’utilisation de différentes solutions de bioprotection comme la glycine bétaïne, les extraits d’algues, les acides organiques (fulviques et humiques), les EM (micro-organismes efficients), la macération de plantes, …, explique Nicolas Bouy, conseiller agronomique pour EAT dans la Marne et l’Aube. Lorsque ces solutions montrent une efficacité, même partielle, les agriculteurs sont favorables à leur emploi. »

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Comment les agricultures et les conseillers s’approprient-ils ces solutions naturelles ?

En savoir plus

« L’envie d’explorer d’autres façons de protéger les cultures s’accélère »

En savoir plus
Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter