Adhérents / Initiative
Le siècle vert

Exemples d’initiatives pour les abeilles et pollinisateurs sauvages

Des projets collectifs se multiplient pour mieux connaitre la vie des abeilles et réaliser des aménagements paysagers afin de leur offrir des ressources alimentaires en continu. Focus sur sept initiatives parmi les 37 recensées par la FNSEA dans son recueil publié fin mai.

  • L’opération Bio’Riv est pilotée par Syngenta avec Semences de France.

En réponse à la nouvelle réglementation ZNT riverains (zone de non-traitement), l’entreprise soutient la conversion de ces zones non cultivées en bandes semées avec espèces mellifères pour une durée de trois ans. Plus de 400 km de bords de parcelle (5 m de large) ont été semés en France en 2021. Syngenta soutient aussi depuis 2002 les Opérations pollinisateurs pour aménager les espaces non cultivés.

  • Coup d’Pousse, développé et géré par le Réseau Biodiversité pour les abeilles (RBA), est une action participative de parrainage de couverts mellifères.

Des particuliers ou entreprises peuvent faire des dons défiscalisés, qui permettent au RBA d’acheter des mélanges de couverts végétaux mellifères et de les distribuer aux agriculteurs dans toute la France. En 2021, avec le financement de l’enseigne Lidl, 720 ha de couverts mellifères ont été semés par plus de 300 agriculteurs

  • L’initiative « Bee Happy » destinée aux 9 000 coopérateurs de Cristal Union, répartis sur cinq bassins betteraviers.

Elle consiste à fournir gratuitement aux planteurs de betteraves volontaires, un mélange d’espèces mellifères.

  • L’Observatoire agricole de la biodiversité (OAB) géré par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) invite les acteurs agricoles à recenser les abeilles sauvages en milieu agricole. Il est financé par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA) et associe les Chambres d’agriculture dans l’accompagnement des volontaires.
  • Le réseau de 40 balances connectées a été mis en place en 2020 dans l’Essonne, les Yvelines et le Val d’Oise par la FDSEA. Des informations sont diffusées via une newsletter mensuelle auprès de l’ensemble des agriculteurs et agriculteurs-apiculteurs du territoire afin d’adapter les pratiques à l’activité des abeilles. Une charte entre agriculteurs et apiculteurs garantit les bonnes pratiques mutuelles. 
  • Le projet Apitech, lancé en 2020 par Fermes LEADER, le réseau d’innovation collaborative du groupe InVivo. Il crée du lien entre apiculteurs et agriculteurs afin de promouvoir les bonnes pratiques et de parler de l’apiculture en milieu agricole. Un réseau de ruchers connectés a été constitué sur 12 sites répartis dans 4 régions (Hauts de France, Bourgogne Franche-Comté, Pays de la Loire et Grand Est) impliquant six coopératives.
  • SURVapi est financé par le plan Ecophyto. Il favorise sur 7 sites de 5 régions la collaboration entre agriculteurs, apiculteurs et conseillers. L’animation est assurée par les Chambres d’agriculture.

L’ITSAP – Institut la Chambre d’agriculture et de l’Association de Développement de l’Apiculture de l’Abeille pilote le volet scientifique.

Et aussi Agrapi et bien d’autres sur ici.

Nichoir pour abeilles sauvages réalisé selon les recommandations de l’Observatoire national pour la biodiversité.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Agrapi, cinq années de collecte de données inédites sur l’activité des abeilles

En savoir plus

L’activité des abeilles, mieux suivie grâce au réseau de ruches connectées

En savoir plus
Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter