Partager ce contenu
Adhérents / Initiative

Substances actives phyto vendues en 2022, le double effet stock et Écophyto

Comme chaque année, Phyteis établit sur déclaration de ses 18 adhérents, les statistiques des volumes de substances actives phytopharmaceutiques vendues aux distributeurs agricoles. Fait marquant en 2022 : un bond de 25 % de la part des substances « Utilisables en Agriculture biologique ».

En 2022, les dix-huit adhérents de Phyteis ont commercialisé auprès de la distribution agricole 64 898 tonnes de substances actives phytopharmaceutiques. Ce périmètre inclut les substances destinées à l’agriculture dite « conventionnelle » ainsi que celles utilisables en agriculture biologique.

Une hausse de 17 % des volumes vendus est enregistrée en 2022 par rapport à 2021. Les ventes des entreprises totalisaient alors 55 389 tonnes. 

Hausses des substances actives phytopharmaceutiques UAB depuis 10 ans

Comment expliquer un différentiel de près de 10 000 tonnes entre ces deux années ? La moitié de ce volume est attribuée aux substances actives utilisables en agriculture biologique (UAB) dont font partie le cuivre et le soufre. Ces substances minérales sont des produits beaucoup plus pondéreux. Au total, la catégorie UAB, qui inclut aussi les huiles minérales, les médiateurs chimiques… a bondi de 25 % en un an. « La part des produits UAB augmente depuis 10 ans dans les programmes de protection des cultures hors agriculture biologique, commente Pierre-Yves Busschaert, responsable des affaires économiques Phyteis. Cette tendance va dans le sens des ambitions du plan Écophyto et de la transition agroécologique. »

Stocks de produits phytopharmaceutiques chez les distributeurs agricoles

Quant aux 5 000 autres tonnes de substances phytopharmaceutiques hors UAB vendues en plus en 2022 par rapport à 2021, les motivations d’achat seraient plutôt d’ordre conjoncturel. « Nous expliquons cette hausse de 13 % principalement par un potentiel effet récurrent de constitution de stocks par les distributeurs agricoles, commente Pierre-Yves Busschaert. Ce phénomène pourrait être amplifié par l’incertitude du climat mondial marqué par une instabilité économique et des guerres. » Ces tendances multifactorielles seront à confirmer avec les chiffres des ventes réalisées en 2023.

Evolution des Substances actives phytos vendues

Suivi du plan Écophyto, baisse marquée des usages depuis 2017

Selon les données du plan Ecophyto 2+ communiquées en juillet par le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, 43 000 tonnes de substances actives ont été vendues par les distributeurs agricoles aux agriculteurs en 2022 (hors produits utilisables en AB et de biocontrôle). L’indicateur Quantité de substances actives (QSA) affiche en baisse de 20 % par rapport à la moyenne 2015-2017 et une stabilité ces trois dernières années.

Les ventes aux agriculteurs de substances actives qui présentent un risque, avéré ou suspecté, pour la santé humaine ont quant à elles été divisées par 2 depuis 2009, début du plan Écophyto. Elles représentent 10 000 tonnes en 2022.

Ces statistiques englobent tous les produits phytopharmaceutiques vendus par les distributeurs aux agriculteurs. Ils ne proviennent pas uniquement des adhérents de Phyteis. Ces ventes aux agriculteurs sont enregistrées par les distributeurs, dans le cadre de la déclaration pour la Redevance pour pollution diffuses (RPD)