Partager ce contenu
Adhérents / Initiative

Sitevi 2023, l’actualité d’Ascenza, Phyteurop et Syngenta

Sur le Sitevi, les adhérents de Phyteis présentent leurs solutions avec une approche globale de la santé de la vigne. Le biocontrôle et les biostimulants enrichissent les gammes, en complément des produits phytosanitaires. Visite guidée Hall B5 et A5 avec la rencontre des équipes d’Ascenza, Phyteurop et Syngenta.

L’offre des adhérents de Phyteis mise en avant sur le Sitevi, du 28 au 30 novembre à Montpellier, concerne tous les aspects de la santé des vignes. Ascenza expose dans le Hall B5, non loin du Lab Tech et des start-ups. Quant à Syngenta et Phyteurop, ils optent pour le Hall A5 destiné aux produits phytosanitaires et aux engrais. Dans ce cadre, ils déclinent leur gamme, biocontrôle et phytopharmacie. Aussi à noter sur  le stand d’Axe environnement, la démonstration d’easyconnect. Ce système de transfert fermé des produits phytopharmaceutiques vers le pulvérisateur soutenu par 11 adhérents de Phyteis.

Ascenza, pédagogie pour gérer les résistances des bioagresseurs

Présent en 2017, Ascenza revient sur le Sitevi avec la bioprotection et la phytopharmacie en combinatoire. Ainsi, le biocontrôle, hydrogénocarbonate de sodium, protège la vigne contre l’oïdium. En plus, il limite les doses de soufre. Face au mildiou, l’extrait végétal à base de prêle (Equisetum arvense) optimise l’apport en cuivre. Toujours en biocontrôle, l’huile essentielle d’orange douce cible mildiou et oïdium. Par ailleurs, Bacillus thuringiensis kurstaki vise les ravageurs eudemis et cochylis. Pour Thomas Bourguignon, marketing digital Ascenza, ces solutions aident à gérer les résistances. « Notre rôle est de faire de la pédagogie sur les bénéfices et le bon emploi de ces produits. »

Sitevi 2023, l’actualité d’Ascenza, Phyteurop et Syngenta

Thomas Bourguignon, responsable marketing Ascenza et Alexie Alustiza, chef marché cultures spécialisées et insecticides. Ils présentent la plateforme de contenus techniques personnalisables, intégrée sur le site web de l’entreprise.

Phyteurop enrichit sa gamme de biosolutions

« Nous complétons en 2024 notre gamme de produits phytosanitaires conventionnels avec du biocontrôle et des substances de bases », indique Jérôme Rouveure, chef produit Phyteurop. Tout d’abord, en biocontrôle, un phosphonate de potassium vise le mildiou. En complément, une nouvelle souche de Bacillus Subtilis active cible le botrytis. Quant au bio-insecticide composé de silicate d’aluminium, il forme contre les insectes nuisibles une fine barrière sur la surface des plantes. Il bloque notamment la cicadelle verte. Enfin, un quatrième produit appartient à la catégorie des « substances de base ». « Il complète la gamme en stimulant les défenses naturelles de la plante », précise Jérôme Rouveure, chef produit Phyteurop. Composé de chitosan, de source « végétale », ce produit naturel vise le mildiou, l’oïdium et le botrytis. En complément, un film protecteur s’étale sur les feuilles.

réseau_Bioline_Phyteurop

Phyteurop ajoute à sa gamme de produits phytosanitaires en vigne, trois solutions de biocontrôle et une substance de base.

Stéphan_ROUVIN_Emilie_VIDAL__Franck_ESCALES,_BIOLINE_

Franck Escales, directeur Bioline région Sud, avec Stéphan Rouvin, directeur chef des ventes Bioline région Sud (à gauche) et Émilie Vidal, responsable communication du réseau. Bioline est le metteur en marché de Phyteurop.

Syngenta, le numérique, pour mieux protéger la vigne contre le mildiou et l’oïdium

Lancement sur le Sitevi de la plateforme digitale Cropwise Protector en vigne. Destinée aux viticulteurs et à leurs techniciens, elle prédit les risques mildiou et oïdium. En complément, le module scouting remonte les observations faites sur le terrain par les techniciens du réseau. « Les modèles numériques s’inscrivent dans l’approche combinatoire afin d’appliquer les produits au bon moment », partage Romain Besset responsable agronomie digitale Syngenta.

Autre actualité, Syngenta est nommé aux Sitevi Innovation Awards avec une solution de confusion sexuelle contre eudémis. Habituellement sous forme de diffuseur, la phéromone est contenue dans un liquide à pulvériser en début de cycle de ce papillon. Par ailleurs, Syngenta présente sa gamme de biostimulants via sa filiale Valagro. Dans ce cas, l’axe de travail consiste à agir sur tous les stades de développement de la vigne. Ainsi, l’objectif est notamment d’éviter les carences, les coulures à la floraison et les défoliations précoces.

Romain_Besset,__Syngenta_et_Jean-François_Castainié,_Syngenta

Romain Besset, responsable agronomie digitale Syngenta et Jean-François Castanié, responsable marketing région Sud Syngenta.

Jean-Baptiste_Drouillard,_expert_vigne_Syngenta

Jean-Baptiste Drouillard, expert technique vigne Syngenta.

Sitevi 2023, l’actualité biosolutions de trois adhérents de Phyteis

Fabien Vermot-Desroches, directeur du développement chez Axe Environnement présente le système de transfert fermé easyconnect. Ce système réduit de plus de 98 % l’exposition de l’applicateur lors des opérations de remplissage du pulvérisateur.