Adhérents / Initiative
Le siècle vert

Le numérique pour mieux comprendre les pratiques culturales

L’agronomie digitale aide l’agriculteur à ajuster les pratiques culturales et à optimiser l’usage des intrants. Pour améliorer les connaissances, tout repose sur la collecte de données au champ et la comparaison de cartes, matérialisant chaque pratique culturale. Exemple avec la plateforme numérique FieldView de Bayer présentée le 3 novembre lors de la manifestation Phloème organisée par Arvalis à Paris.

Face aux défis du changement climatique en grandes cultures et de la transition agricole, les technologies du numérique apportent de la haute précision. Elles améliorent aussi la connaissance agronomique pour ajuster les pratiques. Partenaire de Phloème, le colloque sur l’innovation en grandes cultures organisé par Arvalis les 3 et 4 novembre à Paris sur le site de la cité des sciences et de l’industrie, Bayer a présenté sa solution numérique FieldView.

Corentin Bonnard, chef produit FieldView

Corentin Bonnard, chef produit digital farming Bayer : « La plateforme FieldView hiérarchise toutes les opérations au champ avec à la clé une économie de temps et un gain de rentabilité en ne réalisant que celles nécessaires. »

Visualiser sur des cartes le positionnement des intrants

Le digital farming est le trait d’union entre les activités de protection des cultures et de semencier de l’entreprise. « Notre objectif avec cette solution numérique est d’aider l’agriculteur à optimiser la densité des semis, à positionner au mieux les intrants, engrais et produits phytosanitaires », a introduit Corentin Bonnard, chef produit digital farming Bayer. Cet ajustement s’effectue grâce à une meilleure compréhension des pratiques culturales à l’aide de cartes des interventions enregistrées en temps réel. Elles matérialisent les variations au cœur des parcelles comme la densité de semis, la dose d’engrais ou de produits phytosanitaires. Comparées aux cartes de rendement, ces informations servent à générer des recommandations pour la campagne suivante en fonction des performances obtenues. De plus, grâce à l’imagerie satellite, FieldView identifie les problématiques de santé des plantes.

 

Données agricoles collectées sur 480 000 ha de cultures

Collectes de données, modélisations, éditions de cartes, comparaisons, recommandations : ces fonctionnalités de l’outil répondent aux enjeux de transformation des modèles agricoles. Les données concernant 480 000 ha de cultures, portant sur le semis, l’épandage d’engrais, l’application de produits phytosanitaires et la récolte ont été générées en 2022 grâce à l’utilisation de l’outil. Toutes les cultures sont couvertes.
Prochaine fonctionnalité : prédire les maladies du blé et optimiser le positionnement des fongicides.

Les principales fonctionnalités de la plateforme numérique FieldView

  • Les données sont recueillies par un boitier compatible avec une majorité d’équipements.
  • Elles sont visualisées sur une carte de la parcelle au fur et à mesure que le chantier
    avance : cartographie des hybrides et des semis, pulvérisation durant la campagne et cartes de rendement à la récolte.
  • Les cartes sont comparées pour suivre la performance de la culture et mieux comprendre la variabilité au sein des parcelles.
  • Les pratiques sont ajustées à chaque campagne.
Un réseau actif et engagé

Ceci pourrait vous intéresser

Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter