Phyteis
Le siècle vert

Dossier spécial santé – Résidus des pesticides et exposition des consommateurs

 

L’alimentation est la principale voie d’exposition aux traces de pesticides. Faut-il pour autant craindre un risque pour sa santé à chaque coup de fourchette ? Le dernier rapport de l’Efsa confirme à nouveau cette année le haut niveau de sécurité de notre alimentation. Et nous sommes bien loin de dépasser notre crédit toxicologique.

Résidus de pesticides en 2020, nous sommes toujours à 1 % de notre crédit toxicologique

Les niveaux de résidus de pesticides présents dans notre alimentation sont analysés chaque année par les États membres de l’Union européenne. Compilés par l’EFSA, ils affichent à nouveau un taux de conformité aux alentours de 95 % pour l’ensemble des prélèvements. Et montrent l’absence de risque de dépassement de notre crédit toxicologique tout au long de la vie.

Les marges de sécurité se renforcent pour des produits phytosanitaires plus sûrs

Pour garantir un haut niveau de sécurité aux consommateurs, plus de 150 études sont menées sur la santé en amont pour chaque substance active phytopharmaceutique. Quant au crédit toxicologique, il est toujours surestimé avec des coefficients de sécurité et permet de prendre en compte une diversité de scenarios d’exposition.

Les effets cocktail des pesticides sont-ils pris en compte ?

Les effets cumulatifs sur notre santé de différentes substances phytosanitaires sont pris en compte par les autorités sanitaires européennes. Le point sur le parti-pris par l’Efsa dans ces études.

À quoi correspond notre crédit toxicologique ?

Le crédit toxicologique renseigne sur le niveau de sécurité de notre alimentation face au risque pour la santé tout au long de la vie. Il instaure des marges de sécurité.

Comment évolue l’exposition de la population française aux résidus de pesticides ?

Julien Durand-Réville, responsable santé et prévention Phyteis, dresse un bilan des études menées en France sur l’exposition des pesticides. Et précise les évolutions réglementaires dans l’évaluation des risques des produits phytopharmaceutiques.

Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter