Veille Secteur
Le siècle vert

Baisse des ventes des produits phytosanitaires conventionnels confirmée par l’État

Les produits utilisables en agriculture biologique voient leurs volumes progresser rapidement alors que les volumes de produits conventionnels sont en net recul selon les statistiques provisoires du Plan Ecophyto pour 2021. Aligné sur cette analyse avec ses propres données publiées en juillet, Phyteis insiste sur la nécessaire évolution des indicateurs du plan Écophyto.

Le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire ainsi que le ministère de la Transition écologique ont publié le 15 novembre le bilan 2021 provisoire des quantités de substances phytopharmaceutiques vendues en France aux agriculteurs. Il est établi chaque année pour suivre la mise en œuvre du Plan Écophyto. Premier constat : la tendance baissière des tonnages de produits phytosanitaires conventionnels commercialisés se confirme depuis 2016 : « La moyenne triennale est la plus faible depuis le début du plan Écophyto, elle diminue plus récemment de 19 % entre 2017-2019 et 2019-2021 », indiquent-ils. Quant aux données comparées par les services de l’État entre 2020 et 2021, elles montrent une stabilité des ventes des produits phytosanitaires conventionnels et une progression de 13% des produits de biocontrôle ainsi que de ceux utilisés en AB.

 

Dynamisme de la bioprotection dans les statistiques de Phyteis

« La dynamique du segment de marché des produits de bioprotection témoigne de la transformation des modèles agricoles, souligne Emmanuelle Pabolleta, directrice générale de Phyteis. Les chiffres que nous avons publiés en juillet suivent ces mêmes trajectoires. Ils s’appuient sur les quantités vendues par nos adhérents à la distribution agricole. En 2021, les produits utilisables en bio représentaient 34,9 % des volumes de matières actives commercialisées, ce taux est historiquement élevé. »

Pour les substances les plus à risque (CMR1), une baisse de 85 % des ventes est relevée en quatre ans par le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire : « De plus de 5 000 tonnes en 2018, on passe à 780 en 2021 », précise-t-il dans son communiqué.

 

Doter Écophyto d’indicateurs agronomiques complémentaires

Calculé à partir de toutes ces données de vente et intégrant les surfaces protégées, l’indicateur provisoire du Nodu 2021 s’établit à 85,7 Mha, contre 88,5 Mha en 2020. Depuis de nombreuses années, Phyteis, demande la création d’autres indicateurs détaillés pour éclairer la décision publique en matière de santé des cultures en prenant en compte la pression parasitaire et par conséquent, les besoins de protection.

« Ces valeurs Nodu montrent que suivre les effets du plan Ecophyto à partir du volume de produits phytopharmaceutiques vendus est décalé par rapport à l’évolution des pratiques culturales, ajoute Emmanuelle Pabolleta. Les agriculteurs utilisent de plus en plus de produits utilisables en agriculture biologique, pour protéger leurs cultures. Plus pondéreux, ils ne reflètent pas la réalité du terrain ni l’évolution des méthodes de protection des cultures. »

Enfin, les retraits massifs de produits phytosanitaires conventionnels conduisent malheureusement à des impasses techniques majeures. Ils créent des distorsions de concurrence entre les agriculteurs français et européens.

Quantités de substances phytosanitaires vendues en France en 2021

Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire
Calcul des quantités de substances actives vendues aux agriculteurs par les distributeurs agricoles

  • 67 999 tonnes de substances phytopharmaceutiques
  • Le volume total est en hausse de 3,9%
  • 24 896 t sont des produits utilisables en AB et produits de biocontrôle, soit 36,6% du volume total, marqué par une hausse de 13%
  • 780 t sont des substances les plus à risque, soit une baisse de 85 % depuis 2018

Phyteis
Calcul des quantités de substances actives vendues par ses dix-neuf adhérents aux distributeurs agricoles

  • 55 389 tonnes de substances phytopharmaceutiques
  • Le volume total est en hausse de 7,1%, dû aux produits utilisables en AB, plus pondéreux.
  • 19 330,76 t sont des produits utilisables en AB, représentant 34,9% du volume total par rapport à 2020

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Phyteis annonce + 7,9 % du volume de produits phytosanitaires vendus en 2021 sous l’effet du bio

En savoir plus

Règlement SUR : Phyteis propose un monitoring de la compétitivité

En savoir plus
Restez informé de nos actualités Je m'inscris à la Newsletter